Perspectives

Éditorial « Tous créateurs ! »

Éditorial « Tous créateurs ! »

Depuis l’aube des temps, la création artistique explore le réel pour le mettre en récit, le projetant dans l’imaginaire collectif telles les ombres dans la caverne de Platon. Mais à l’ère des intelligences artificielles, une rupture sans précédent s’annonce : le réel tout entier est en passe d’être investi et modifié. En fusionnant avec le numérique, il va devenir à la fois l’objet et le support de nos représentations.

Tous créateurs de notre emploi ?

Tous créateurs de notre emploi ?

On narre souvent l’histoire de ce jeune de 16 ans qui inquiétait beaucoup ses parents, à rester enfermé dans sa chambre toute la journée. Après une rencontre entre leur fils et un psychologue, ce dernier ressorti tout sourire de son entretien « mais votre fils va très bien, c’est juste qu’il gagne plus d’argent que vous ». Notre jeune créait des objets qu’il faisait fabriquer à distance sur des imprimantes 3D et les revendait sur eBay.

Création et existence

Création et existence

L’acte créatif est peut-être le plus humain des actes, le plus caractéristique de cette façon particulière de vivre qui est l’existence. Je me réfère ici à la conception d’existence qu’on trouve chez Heidegger, et en particulier à l’idée que l’ex-sistence a une nature extatique : exister, c’est sortir hors de soi dans l’ouverture du monde, une ouverture qui se donne dans la corrélation entre le visible et l’invisible. Je partirai d’abord de cette liaison entre la lumière et le noir, qui a été aussi analysée par Merleau-Ponty et Arendt.

RECIT 3.0 : le rêve tangible

RECIT 3.0 : le rêve tangible

Le récit a toujours fait partie de nos vies, mais son pouvoir peut être décuplé à l’heure de nouvelles alchimies entre réel et virtuel.
Récemment, j’ai fait partie d’un cabinet fantôme -haut en couleurs- où j’étais ministre… de l’Imaginaire. Notre mission avec les autres ministres insolites : inventer le futur des expériences démocratiques. J’ai donc imaginé ceci : Gov Story, l’histoire qui renoue les liens entre la politique et les citoyens.

Le Pair-à-Pair, nouveau modèle de société centré sur les communs

Le Pair-à-Pair, nouveau modèle de société centré sur les communs

D’après Manifeste pour une véritable économie collaborative de Michel Bauwens et Vasilis Kostakis (Éditions Charles Léopold Mayer, 2017)
Avec l’avènement du numérique, notre société connaît une transformation dont la profondeur est inédite depuis les débuts du capitalisme observés par Marx. Les relations de production et d’échanges sont bouleversées, et prennent peu à peu la forme d’une nouvelle dynamique : le pair-à-pair (P2P).

Tout Art ?

Tout Art ?

Comment les trois dernières décennies peuvent m’orienter dans ma pratique ? En théorie, de la dernière à la première décennie du siècle (le 20ième puis le 21ième), une génération est née avec l’internet. Cette rupture fonde le mouvement même qui englobe notre quotidien dans une numérisation planétaire. L’internet, par des ruptures et des continuités, nous offre la croyance que nous serions tous virtuellement des créateurs grâce aux réseaux.

Produire / Créer

Produire / Créer

Défini par des algorithmes, donc des modélisations de toutes sortes, le monde numérique est, par sa nature même, un monde de la multiplication, de la reproduction et de la transformation. Tout traitement informatique de données permet en effet, à partir de données initiales, de produire des résultats, que ce soit une simple calculette électronique susceptible de fournir une infinité de calculs ou un réseau de neurone en capacité d’apprendre à reconnaître un objet quelconque et d’en proposer une infinité de variations possibles.