De l’Empathie à la Cyberesthésie

Le terme d’empathie évoque pour moi une absence, un vide informationnel qui s’est formé dans la noosphère au fil des années et qui n’a pas été comblé… En effet, quelque chose a été néantisé, effacé de l’immatérialité informationnelle qui accompagne l’humanité : outre notre capacité à ressentir la souffrance ou les émotions d’autrui, l’utilisation du terme « empathie » pouvait aussi désigner l’extension de nos capacités proprioceptives ou kinesthésiques à un artefact complexe comme l’automobile. Or cette signification semble s’être perdue sans remplaçant pour combler cette vacance.

Aux commandes de nos nooscaphes informatiques, nous projetons les limites physiques de nos corps à tout le cyberespace. Nos fonctions proprioceptives se trouvent « augmentées » par l’usage de ces outils, qui étendent et amplifient nos capacités perceptuelles individuelles à l’échelle des réseaux sociaux numériques planétaires, renforçant une forme de relation « tactile » avec la cybersphère. Comme c’est la succession de tous les points d’impacts de la matière sur la peau qui nous donne la sensation de lisse ou rugueux, c’est la succession de tous les points d’impacts de l’information sur notre psyché qui nous donne la sensation du monde. Grâce à la popularisation des retours de force haptiques, E-Stims, électro-mécaniques, connectés au réseau internet, les interactions avec la cybersphère ne sont plus seulement textuelles, acoustiques et visuelles, mais elles deviennent aussi physiques, sensuelles, sexuelles

L’empathie, dans son sens actuel est « augmentée » par l’usage de ces outils, qui étendent notre sensualité à l’ensemble du réseau numérique par un processus que j’appelle « Cyberesthesie ». « La sensualité cybernétique » au travers des réseaux numériques planétaires, nous permet de faire l’amour avec  l’humanité connectée et par feed-back cyberesthésique de ressentir dans notre chair ses caresses, comme ses morsures…

Yann Minh – yannminh.org – 04/09/2011

 

 

There is one comment

  1. AnonTranslator (anontranslator) | Pearltrees

    […] De l’Empathie à la Cyberesthésie | La revue du Cube Yann Minh – yannminh.org – 04/09/2011 L’empathie, dans son sens actuel est « augmentée » par l’usage de ces outils, qui étendent notre sensualité à l’ensemble du réseau numérique par un processus que j’appelle « Cyberesthesie ». « La sensualité cybernétique » au travers des réseaux numériques planétaires, nous permet de faire l’amour avec l’humanité connectée et par feed-back cyberesthésique de ressentir dans notre chair ses caresses, comme ses morsures… Aux commandes de nos nooscaphes informatiques, nous projetons les limites physiques de nos corps à tout le cyberespace. […]

Commentez cet article