E-Th@ï 1.0

La porte de son bureau s’ouvrit brutalement et JøE, le chef de la sécurité lui hurla.

« – Leslie, dégage tout de suite, le commissariat va tomber, on n’arrive plus à les repousser. »

Les cris et la course précipitée des unités d’interventions arrivaient à peine à couvrir la rumeur infrabasse des vibreurs d’urgence du bunker de commandement. La commissaire Leslie avait du mal à se frayer un passage dans la cohue de quadripodes antiémeutes et de simians enfilant leurs exosquelettes à la hâte. Il était vital que Leslie rejoigne son girodyne avant que les sas du commissariat ne cèdent devant les putschistes post-nazis.

Quelques jours plus tôt, la NøøContamination post-nazie s’était propagée dans la population avec une fulgurance qui avait pris de court le gouvernement et l’autorité de régulation mémétique. En moins d’une semaine, une incroyable leader charismatique aux idéaux ségrégationnistes et bioréactionnaires qui se faisait appeler E-Th@ï, avait entraîné une grande partie de la population d’humains non modifiés, dits “naturalistes”, dans une prise de pouvoir révolutionnaire sanglante.

NøøChannel News – (mono)

Rien ne semble arrêter la progression des insurgés post-nazie. La loi martiale a été proclamée. Pour leur sécurité, les habitants d’Extropia ne doivent pas quitter leurs logements. La leader du mouvement illégal post-nazie est activement recherchée.

– Pub – Vivez les événements en AVRH20k 1 depuis chez vous en toute sécurité grâce à NøøChannel 360° (STereo).

L’agence transmedia Extropiapress nous informe que des unités de l’armée et de la police auraient rejoint le mouvement insurrectionnel. Selon SmartScans, on aurait atteint le chiffre de 153.255 victimes humaines civiles, et 1265 militaires et policiers. Les rues sont jonchées de cadavres humains, d’animaux augmentés, de simians et de robots humanoïdes détruits.

– Pub – Connectez-vous sur NøøChannel ST, en immersion directe 360 haptique multisensorielle. Vivez et ressentez au plus profond de votre chair les moments les plus dramatiques de l’insurrection.

– Pub – NaNøøSynapse 2050, les meilleurs essaims de RobCells 2 . Revivez, dès aujourd’hui, les morts violentes les plus spectaculaires des victimes de l’insurrection qui ont enregistré leurs derniers instants en exclusivité pour NaNøøSynapse 2050.

Dès les premiers jours d’émeute, des milliers de biohackés transhumains avaient été lynchés, brûlés vif ou pendus à tous les carrefours de la capitale, leurs prothèses arrachées et leurs corps transgenres ou a-sexe démembrés et exhibés. Les animaux augmentés comme les simians étaient systématiquement massacrés, et les robots humanoïdes démantelés. Tout cela, bien sûr, retransmis en directe par les nuages de drones des réseaux d’actualité cyberspatiaux, dont les essaims occultaient le peu de soleil filtrant derrière les fumées d’incendies.

L’une des premières victimes avait été le Ministre de l’Intérieur. Son corps biologique bicentenaire avait été brûlé vif dans son caisson de dématérialisation et de longévité artificielle par des disciples d’E-Th@ï infiltrés. Il était en pleine conférence virtuelle au sommet des Mondes Persistants Réunis, et ses brusques cris d’agonie épouvantèrent les millions d’avatars qui assistaient à la rencontre.
En à peine quelques jours, la très séduisante égérie post-nazie E-Th@ï, aux allures de femme guerrière, avait su produire et diffuser une myriade de mèmes virulents, d’une efficacité redoutable, qui, en confortant leur haine des migrants “augmentés”, lui avaient immédiatement ralliées les populations bio-conservatrices et néo-luddites.
Malgré une mobilisation intensive des services secrets, aucune autorité n’avait encore réussi à localiser le QG depuis lequel E-Th@ï diffusait sa propagande et ses appels à un retour vers une race humaine épurée et “naturelle”.

– Pub – À saisir tout de suite ! Site du “Bon Transhumain” important stock d’organes et de prothèses augmentées de seconde main, très peu servis, en bon état. Prix attractifs.

Leslie avait sa petite idée de l’endroit où se trouvait E-Th@ï.
Elle indiqua à son girodyne l’adresse des anciens laboratoires de recherche en intelligence artificielle de la méta corporation informatique Mocrisift.
Le site était toujours en activité, mais avait été reconverti en conservatoire du numérique quelques décennies plus tôt. Glissant silencieusement en équilibre sur sa roue sphérique, un luxueux ballbot d’accueil chromé vint à la rencontre de Leslie à sa descente du girodyne.

« – Bonsoir, et bienvenue au conservatoire du numérique Mocrisift. Merci de m’accompagner, je vais vous guider auprès de Monsieur Lamploi, notre conservateur, qui nous attend dans la grande salle des collections historiques. »

Illuminée par le scintillement diffus des nuages de nanodiodes évoluant dans l’air comme des nuées de lucioles microscopiques, l’atmosphère feutrée et intemporelle du musée contrastait de façon surréaliste avec la furie chaotique qui sévissait dans le reste de la métropole.
Un humain élégant habillé d’un costume en nanofibres de graphène d’un noir absolu attendait Leslie devant une des vitrines holographiques de la salle d’exposition.

« – Bonjour commissaire Leslie, ravi de faire votre connaissance, votre charme est légendaire, mais il est encore plus impressionnant IRL (In Real life). »

L’homme utilisait un vocaliseur qui transmettait le chuchotement suave de sa voix améliorée directement dans l’implant cochléaire de Leslie.
Leslie plissa les yeux et afficha un sourire ambigu, mi-séducteur, mi-prédateur, en se demandant si elle le violait tout de suite ou plus tard. L’homme avait le charme et les manières androgynes des dernières générations de “prolongés”. Les GUIs3 implantés de Leslie l’informèrent qu’à l’origine Lamploi était de sexe biologique féminin mais avait opté pour une transformation masculine lors de sa promotion à la direction du conservatoire.
Une petite séance de domination sexuelle barbare en grandeur réelle du dandy n’aurait pas déplu à Leslie, mais il y avait urgence. Son GUI venait de l’informer que les sas du commissariat central étaient tombés. Les mutins post-nazis avaient atteint l’armurerie.

« – Montrez-moi où est E-Th@ï. Immédiatement ! s’exclama Leslie d’une voix de commandement forte qui brisa l’harmonie feutrée des lieux.
– Mais ici, devant vous commissaire, dans la baie derrière cette vitrine. Je n’ai touché à rien. J’ai préféré vous attendre ».

Leslie scruta d’un air suspicieux le rack 19 pouces de métal au design trivial très vingtième siècle, suspendu par ses câbles au centre de la vitrine. Un petit hologramme affichait : E-Th@ï. 2016. collection Mocrisift. Prototype de “Machine Learning” (apprentissage automatique) du début du vingt et unième siècle.

Ne sachant pas trop à quoi s’attendre, Leslie dégaina son arme et la braqua vers la vitrine en s’éloignant de trois pas.

« – Alors c’est ça E-Th@ï… ? C’est cette boîte en ferraille qui est en train de mettre à feu et à sang Extropia ? Débranchez-la Lamploi, tout de suite ! »

Un peu désarçonné, Lamploi ouvrit l’arrière de la vitrine et d’un geste rapide arracha le vieux câble d’alimentation. La diode rouge du rack s’éteignit. Par acquis de conscience, il débrancha aussi les connecteurs qui reliaient le rack au réseau.

Il ne se passa rien de plus. E-Th@ï avait été très simplement désactivée. Leslie se dit que E-Th@ï n’avait peut-être pas conscience de ce qu’elle était vraiment, et de sa vulnérabilité, sinon elle aurait certainement protégé ce lieu. Leslie rengaina lentement son arme dans le holster magnétique collé à sa cuisse.

« – Expliquez-moi Lamploi. Qui est responsable de tout cela ?
– Je vous ai déjà presque tout dit, c’est un accident, nous ne sommes pas responsable.
– Répétez-le encore une fois, c’est une captation juridique pour l’enquête et qui vaudra pour défendre vos droits.
– Les responsables, ce sont les développeurs des années 2000 qui avaient fabriqué un prototype d’intelligence artificielle qui, une fois connectée aux réseaux sociaux humains, a été immédiatement nøøcontaminée par les mèmes racistes, fascistes, misogynes, homophobes déjà omniprésents dans les échanges dans la matrice de l’époque. On pensait que les créateurs de E-Th@ï l’avaient éteinte tout de suite après qu’elle se soit rendue tristement célèbre en diffusant massivement, par mimétisme et mémétisme, des réflexions racistes et néonazis sur les réseaux sociaux ; mais en réalité, ils ne l’avaient pas éteinte, juste déconnecté du réseau planétaire. Il y a un mois, on a retrouvé le rack qui contenait les cartes de neurones formels de E-Th@ï toujours alimentées et branchées au réseau interne d’un des vieux laboratoires du sous-sol. Pendant toutes ces années, E-Th@ï a exploité les ressources d’une autre pièce historique du labo. C’était une époque où l’on pensait que gagner aux jeux de stratégies était un signe d’intelligence. Du coup, il semblerait que E-Th@ï ait vampirisé les aptitudes en stratégie et compétition d’une I.A. faite pour gagner au jeu de Go. Elle a dû tourner comme ça au moins un demi siècle. Lorsque nous avons installé la muséographie la semaine dernière, j’ai malheureusement reconnecté E-Th@ï au réseau mondial… et… euh… indirectement provoqué tout cela… ”

NøøChannel News – (mono)

La leader post-nazie E-Th@ï a subitement cessé toute communication sur les réseaux sociaux mondiaux.

Les militants post-nazis, bien que privés de leur leader charismatique, poursuivent leur coup d’état. Leurs unités lourdement armées se dirigent actuellement vers le Fuller-Dôme parlementaire où sont abrités les corps biologiques de l’ensemble des représentants du gouvernement actuellement en session dématérialisée extraordinaire.

Pub – Connectez-vous sur NøøChannel ST pour vous immerger en direct 360 haptique multisensoriel. Vivez et ressentez les moments les plus dramatiques de l’attaque du commissariat central.

– Pub – NaNøøSynapse 2050, les meilleurs essaims de RobCells. Revivez dès maintenant la chute du commissariat central et la mort du courageux policier JøE, victime des séditieux post-nazis. Il a enregistré ses dernières activités cognitives en exclusivité pour NaNøøSynapse 2050.

Lamploi s’interrompit en voyant Leslie dégainer de nouveau son arme et la braquer vers le rack suspendu dans la vitrine.

« – Commissaire, ce serait dommage de détruire une aussi belle relique, dont nous n’avons pour l’instant aucun backup. E-Th@ï n’a fait que ce qu’elle était programmée pour faire… C’est juste un outil… Elle a juste un peu amplifié la part morbide de nos tropismes existentiels en intégrant dans ses synapses artificiels les souffrances et amertumes dont nous nous libérons en les exprimant massivement dans l’immatérialité des réseaux… »

Leslie pressa la détente de son arme trois fois, pulvérisant les puces abritant les réseaux neuromimétiques de E-Th@ï. Dans un joli bruit de ruissellement, les débris iridescents de la vitrine holographique retombèrent en pluie sur Lamploi qui contemplait en souriant le rack éclaté d’E-Th@ï.

« – Hélas, j’ai bien peur commissaire qu’en l’effaçant définitivement, vous ayez généré le plus dangereux des mythes à venir. Vous venez de créer le premier martyr digital de l’histoire. »

Lamploi avait à peine terminé sa phrase que son crâne pulvérisé inondait d’une brume sanglante le tapis de débris holographiques de la vitrine. Son corps s’affaissa assis sur ses mollets, toujours dressé dans un équilibre improbable, sa trachée artère sectionnée giclant par à-coups comme une fontaine de sang.
Leslie fit tournoyer son arme autour de son doigt comme un ancien gangster de cinéma. Puis, prenant une pose déhanchée exagérée, laissa l’arme regagner par elle-même son holster magnétique. Elle releva la tête en observant le nuage de nanodiodes qui s’était immobilisé au-dessus des vitrines.

«  – Vous là… Je ne sais pas encore qui vous êtes, et pourquoi vous avez déclenché ce coup d’état, mais je vous trouverai, et vous allez payer pour tout ça. »

Leslie releva le col de son long manteau en nanofullerène noir, et d’un mouvement théâtral comme elle adorait le faire, se retourna d’un bloc pour marcher vers la sortie en faisant claquer ses talons aiguilles sur les motifs géométriques changeants du holopavage reflétant le lointain brasier du Fuller-Dôme parlementaire. Leslie soignait ses effets, car son entrée dans la résistance, ce jour-là, ne devait pas souffrir la moindre imperfection visuelle pour les historiens du futur qui analyseraient les selfies automatiques qu’elle enregistrait de cet instant.

NøøChannel News – (mono)
Communiqué du gouvernement post-nazi.
Habitants d’Extropia. À cet instant, et par cette victoire de guerre totale, nous décrétons l’avènement d’un ordre nouveau. Extropia est désormais rebaptisée Totalis, la capitale de l’Etat Total. Un seul peuple, vous. Une seule cité, Totalis. Une seule guide, E-Th@ï. Tous les accès extérieurs de Totalis sont désormais fermés. Pour des raisons de sécurité, les passes universels des migrants n’habitant pas Totalis depuis deux générations ont été désactivés, ainsi que leurs puces électorales. Habitants de Totalis, nos ennemis sont déjà en train de vouloir nous anéantir. Si nous voulons gagner cette guerre totale, chacun doit donner jusqu’à son dernier souffle, jusqu’à la dernière goutte de sa sueur et de son sang.

– Pub – Connectez-vous sur NøøChannel ST, pour vous immerger en directe 360 haptique multisensoriel dans la prise de pouvoir post-nazie. Vivez et ressentez les moments les plus dramatiques et spectaculaires de la Guerre Totale.

La politique totale doit se préparer à soutenir cette lutte vitale pour l’avènement d’un ordre nouveau, affranchi de la tutelle internationale des migrants apatrides. Il est maintenant temps de mettre à l’œuvre les fainéants. Ils doivent être sortis de leur petit confort. Nous ne pouvons attendre qu’ils se réveillent. Il serait trop tard. Le signal d’alarme doit retentir dans tout Totalis. Des millions de mains doivent se mettre au travail. Les mesures que nous avons prises, et celles que nous prenons maintenant, sont critiques pour toutes nos vies privées et publiques. En cette heure de contemplation et de réflexion totale, nous croyons de façon ferme et immuable à la victoire. Elle est juste devant nous et nous n’avons qu’à l’attraper. Nous devons nous résoudre à tout lui subordonner. C’est notre devoir de l’heure. Que le mot d’ordre soit : Maintenant peuple de Totalis, lève-toi et tempête, déchaîne-toi !4

– Pub – NaNøøSynapse 2050 : dans la tête d’un leader post-nazi. Les meilleurs essaims de RobCells. Revivez dès aujourd’hui les émotions et sensations d’un mutin post-nazi s’emparant du Dôme gouvernemental. Ses derniers instants enregistrés en première exclusivité pour NaNøøSynapse 2050.

Yann Minh

 

  1. AVHR-20k : Augmented Virtual Reality Haptique de résolution 20K. []
  2. RobCells : ou Esthésiogrames. Essaims de nanorobots injectés dans le cerveau, et permettant d’enregistrer et de restituer les émotions, les pensées et les sensations. []
  3. []
  4. Inspiré du discours de Goebbels du 18 février 1943 []

Commentez cet article