Empathie, questions à Taisuke Murakami

Le terme d’empathie est aujourd’hui un mot-clé pour décrire les relations entre les individus. Pour vous, qu’est-ce que l’empathie? Pourquoi avez-vous choisi de vous intéresser à ce thème ?
L’empathie est pour moi un état où les sentiments de l’un et l’autre se trouvent bien harmonisés. Je m’intéresse à l’état mental provoqué par la projection d’une personne dans le for intérieur d’une autre.

Vos recherches portent souvent sur le jeune public. Pourquoi faire le choix de travailler avec des enfants ?
La sensibilité originelle des enfants me surprend et m’apprend énormément.

Pensez-vous que le développement de l’empathie chez les enfants est important dans leur apprentissage de la vie en société ?
L’univers qu’on découvre à travers l’autre, grâce au développement de l’empathie, enrichira la vie sociale sur les plans de l’authenticité et de la variété.

Expliquez-nous le déroulement de l’atelier « Création d’empathie », qui aura lieu au Cube du 6 au 10 décembre 2011.
Je conçois un lieu qui doit permettre de partager avec un autre la sensibilité auditive. Les enfants eux-mêmes créeront librement un environnement sonore où ils expérimenteront, tout en jouant, la perception de l’autre.

Pourquoi avoir choisi un dispositif sonore et non pas visuel ?
Car le partage des sentiments et des impressions, qui suppose une certaine durée, bénéficiera le mieux d’un dispositif sonore.

Vous êtes japonais et vous allez utiliser votre dispositif avec des enfants français. Deux pays dans lesquels les relations entre les individus sont très différentes. Pensez-vous que les réactions des participants face à cette « oreille augmentée » vont être orientées par leur environnement culturel ?
La différence culturelle joue probablement un rôle dans la formation de l’ego des enfants. La ligne séparant l’un de l’autre, qui se manifestera pendant les exercices de l’atelier, sera sans doute différente selon qu’il s’agit d’enfants français ou d’enfants japonais.

Qu’attendez-vous de cet atelier ? Et que peut-il apporter aux enfants ?
J’espère découvrir, avec les enfants, différentes formes de l’état d’empathie. Je souhaite que les enfants ressentent par eux-mêmes une situation où la frontière qui les sépare des autres devient fluctuante.

Traduction de l’entretien : Art Sanjo

Au Cube, du 6 au 10 décembre 2011, atelier « Création d’empathie » de Taisuke Murakami, Un workshop pour les groupes scolaires et centres de loisirs.
Plus d’informations sur : http://lecube.com/fr/accueil-tout-public/creation-d-empathie-taisuke-murakami_1660